Compte satellite du tourisme : recommandations concernant le cadre conceptuel (CST:RCC 2008)

Le compte satellite du tourisme (CST) est le cadre statistique d’usage et le principal instrument pour la mesure économique du tourisme. La publication Compte satellite du tourisme : recommandations concernant le cadre conceptuel 2008 (CST:RCC 2008) présente le cadre conceptuel commun à jour pour mettre sur pied un CST. Ce cadre reprend à son compte le système de base formé par les concepts, classifications, définitions, tableaux et agrégats du Système de comptabilité nationale 2008, qui est la norme internationale pour présenter une synthèse systématique de l’activité économique nationale sous l’angle fonctionnel.

Le CST favorise donc l’harmonisation et le rapprochement des statistiques du tourisme d’un point de vue économique (comptabilité nationale). Il permet d’obtenir des données économiques du tourisme (comme le PIB direct du tourisme) qui soient comparables avec d’autres statistiques économiques. Le mécanisme exact du CST suit la logique de la comptabilité nationale, qui consiste à confronter les données de la demande (l’acquisition de biens et de services par les visiteurs dans le cadre d’un voyage de tourisme) avec les données de l’offre dans l’économie (la valeur des biens et des services produits par les industries pour répondre aux dépenses des visiteurs).

Le CST peut être considéré comme un ensemble de 10 tableaux récapitulatifs, chacun étant accompagné des données sous-jacentes :

♦   dépenses du tourisme récepteur, interne et émetteur,
♦   dépenses de tourisme intérieur,
♦   comptes de production des industries touristiques,
♦   valeur ajoutée brute (VAB) et produit intérieur brut (PIB) imputables au tourisme,
♦   emploi,
♦   investissements,
♦   consommation des pouvoirs publics
♦   indicateurs non monétaires.

 


La Commission de statistique de l’ONU a pris note du document CST : RCC 2008 à sa 39e session (26-29 février 2008). Celui-ci met à jour et remplace le document précédent CST : RCC 2000 ayant été approuvé par la Commission de statistique de l’ONU à sa 31e session (29 février-3 mars 2000). Les principales différences entre les deux éditions sont présentées à l’annexe 1 du CST : RCC 2008.


Les données du CST améliorent la compréhension de la place du tourisme dans l’économie et permettent toute une série d’analyses économiques (voir le CST : RCC 2008, annexe 6). Par exemple, il devient possible d’appliquer des techniques de modélisation économique (comme l’analyse entrées-sorties) aux données du CST afin d’estimer les effets indirects et induits du tourisme dans une économie. Pour plus d’information sur les analyses étayées par le CST, voir la rubrique Rapports.

Pour en savoir plus, consulter également :